Les ruines de Loropéni, premier site du Burkina Faso sur la liste du patrimoine mondial

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les ruines de Loropéni sont un site archéologique situé près de Gaoua dans la province de Poni, non loin des frontières du Togo et du Ghana. Le site est mentionné pour la première fois dans une enquête archéologique en 1902. Il s’agit des ruines d’une forteresse construite en pierre qui forme un carré d’environ 100 m de côté. Les fouilles archéologiques menées dans cette enceinte ont montré qu’elle avait été intensément occupée sur une longue période, avec la découverte de murs d’habitations et de nombreux objets. L’abandon du site est très ancien puisque la population actuelle de la région, de culture lobi, n’en a pas la mémoire. De fait, les datations par le radiocarbone indiquent que son activité se développe entre le XIIe et le XVIIe siècle.

Les ruines de Loropéni sont le premier site du Burkina Faso à avoir été inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, en 2009.

Ressources :